Subscribe to our RSS feed

The Latest CATIE Stories

  • Art Posi+ive: The Best of Both Worlds
  • Views from the front lines: Getting to undetectable
  • Hepatitis C: A silent killer and story that deserves more attention
  • U=U
  • Profile: your nostalgia Is killing me

CATIE - HIV and Hep C Info Resource

CATIE - HIV and Hep C Info Resource

CATIE is Canada’s source for up-to-date, unbiased information about HIV and hepatitis C. We connect people living with HIV or hepatitis C, at-risk communities, healthcare providers and community organizations with the knowledge, resources and expertise to reduce transmission and improve quality of life. For more details, please visit www.catie.ca or call 1-800-263-1638.

CATIE est la source d’information à jour et impartiale sur le VIH et l’hépatite C au Canada. Notre but est de partager les connaissances, les ressources et l’expertise avec les personnes vivant avec le VIH ou l’hépatite C, les communautés à risque, les fournisseurs de soins de santé et les organismes communautaires afin de diminuer la transmission des virus et d’améliorer la qualité de vie. Pour plus de renseignements, veuillez consulter www.catie.ca ou appelez le 1.800.263.1638..


Decisions about particular medical treatments should always be made in consultation with a qualified medical practitioner knowledgeable about HIV-related illness and the treatments in question.  CATIE’s full disclaimer

 

Toute décision concernant un traitement médical particulier devrait toujours se prendre en consultation avec un professionnel ou une professionnelle de la santé qualifié(e) qui a une expérience des maladies liées au VIH et des traitements en question. Déni de responsabilité de CATIE 

 

 


 

Jul11

PEPed and PrEPed for Pride? (part 1) le français suit

Monday, 11 July 2011 Written by // CATIE - HIV and Hep C Info Resource Categories // Community Events, Pride, Health, Sexual Health, CATIE - HIV and Hep C Info Resource

Taking anti-HIV drugs to prevent HIV infection comes with serious cautions/ Sérieuses mises en garde quant à la prise de médicaments antirétroviraux pour prévenir l’infection au VIH

PEPed and PrEPed for Pride? (part 1) le français suit

Image credit: (c) 2008, Neal Jennings

With Pride season officially blooming in all its rainbowy glory, we here at CATIE want to cover an issue that may not catch your eye like the body glitter on the bare shoulders of sweaty parade marchers. It is an issue that can very well come up during the festivities: how to manage the risks of HIV transmission during sex.

There are many ways to reduce risk of transmission and people use the ones they know and feel comfortable with. Condoms are the old standby, and are still a sure way to reduce risk. But the two strategies we want to talk about to you involve anti-HIV drugs. The first is PEP, which involves taking anti-HIV drugs after a potential exposure to HIV (ie, after sex). The second is PrEP which involves taking drugs well before potential exposure. (Actually, all the time—before and after sex.) Here we talk about PEP, while we cover PrEP in the next post (coming up in 2 weeks) in this two-post series.

The use of anti-HIV drugs in prevention needs to be based in evidence and knowledge—just as with HIV treatment. As someone with HIV, you might be asked about PEP or PrEP. Someone might even ask to have some of your meds. Or, you might be wondering about PEP and PrEP yourself. Here are a few things to know.

PEP

PEP (post-exposure prophylaxis) is a way for a person who may have recently been exposed to HIV to prevent HIV infection. It involves taking anti-HIV drugs right after a potential exposure to HIV.

Anyone who thinks they may have been exposed to HIV should seek medical care immediately—within 2 to 3 days at the latest. The drugs must be prescribed by a doctor. And no, you should not share your meds with someone—it might not be the right combination. The drugs need to be taken for one month, can cost more than $1000 and are often not covered by provincial or private drug insurance. Moreover, PEP is not 100% effective at preventing transmission. However, the sooner someone starts, the better the chances of preventing HIV infection.

While PEP is theoretically available through any medical clinic, many healthcare providers are unaware of PEP, are not trained to provide PEP, or may be unwilling to prescribe it. It may be possible to access PEP in some emergency rooms and urgent care clinics in Canada; however, it is not always readily available. Visit www.aso411.ca to find someone to ask about PEP in your area. Also, each province and territory has a HIV hotline that can point you in the right direction.

- St. Paul's Hospital in Vancouver

- St. Michael's Hospital in Toronto

- Clinique Médicale l'Actuel (serving gay men and other men who have sex with men) and Clinique Médicale du Quartier Latin (serving everyone) in Montreal

 


PPE-tillant pour les fêtes de la fierté? (partie 1)

rainbowImage credit: (c) 2008, Neal Jennings

La période de la fierté gaie battant son plein avec tous ses triomphants arcs-en-ciel, nous voulons chez CATIE traiter d'un sujet qui n'est pas aussi tape-à-l'œil que les brillants sur les épaules nues des marcheurs en sueur de la parade. C'est cependant une question qui pourrait très bien surgir lors des festivités : comment gérer les risques de la transmission du VIH lors de rapports sexuels.

Il existe de nombreuses façons de réduire les risques de transmission et les personnes utilisent celles qu'elles connaissent et avec lesquelles elles se sentent à l'aise. Les condoms sont un classique et demeurent un moyen sûr de réduire les risques. Par contre, les deux stratégies dont nous voulons vous parler impliquent des médicaments antirétroviraux. La première est la PPE, qui implique la prise de médicaments antirétroviraux après une exposition possible au VIH (c.-à-d., après des rapports sexuels). La seconde est la PPrE, qui implique la prise de médicaments antirétroviraux bien avant une exposition possible. (En fait, en tout temps — avant et après les rapports sexuels.) Nous parlerons ici de la PPE et nous traiterons de la PPrE dans notre prochain article dans deux semaines) dans le cadre de cette série de deux articles.

L'utilisation de médicaments antirétroviraux comme outil de prévention doit reposer sur des preuves et des connaissances, tout comme le traitement du VIH. Comme vous vivez avec le VIH, on doit sûrement vous poser des questions sur la PPE ou la PPrE. Il vous est peut-être même déjà arrivé que quelqu'un vous demande de partager vos médicaments. Ou alors vous vous posez peut-être des questions au sujet de la PPE et de la PPrE. Voici quelques notions élémentaires.

PPE

La PPE (prophylaxie post-exposition) est une façon pour une personne ayant possiblement été récemment exposée au VIH de prévenir l'infection au VIH. Elle consiste à prendre des médicaments antirétroviraux immédiatement après une exposition possible au VIH.

Toute personne croyant avoir été exposée au VIH doit immédiatement obtenir des soins médicaux — au plus tard 2 à 3 jours après l'exposition possible. Les médicaments doivent être prescrits par un médecin. Et non, vous ne devez pas partager vos médicaments avec quelqu'un d'autre, car votre combinaison pourrait ne pas être efficace pour l'autre personne. Les médicaments doivent être pris durant un mois, peuvent coûter plus de 1 000 $ et ne sont souvent pas couverts par les régimes d'assurances-médicaments provinciaux ou privés. De plus, la PPE n'est pas efficace à 100 % pour prévenir la transmission. Cependant, plus la personne entame son traitement tôt, plus elle a de chances de prévenir l'infection au VIH.

Bien que la PPE soit théoriquement disponible dans les cliniques médicales, de nombreux professionnels de la santé ne connaissent pas la PPE, ne sont pas formés pour l'offrir ou sont peu enclins à la prescrire. La PPE peut aussi être offerte dans certaines salles d'urgence et cliniques de soins d'urgence au Canada, mais elle n'est cependant pas toujours facilement disponible. Visitez le site www.vih411.ca pour vous informer des endroits où la PPE est disponible dans votre région. De plus, toutes les provinces et tous les territoires possèdent une ligne d'écoute qui peut vous orienter dans la bonne direction.

Dans les trois plus grandes villes canadiennes, la PPE est offerte dans les endroits suivants :

- St. Paul's Hospital à Vancouver

- St. Michael's Hospital à Toronto

- Clinique médicale l'Actuel (qui dessert les hommes gais et les hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes) et la Clinique médicale du Quartier Latin (pour tous) à Montréal

MarketPlace